Benziane Abdelbaki : amélioration des équipements pour dynamiser l’enseignement à distance.

Benziane Abdelbaki : amélioration des équipements pour dynamiser l’enseignement à distance.

Share on facebook
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on twitter

Au cours d’un point de presse en vu de la conférence nationale des universités, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Abdelbaki Benziane a fait quelques déclarations en ce qui concerne la rentrée universitaire 2020-2021 et plus précisément la méthode d’enseignement à distance qui, nécessite un haut débit d’internet.

Il faut rappeler que la méthode d’enseignement à distance est utilisée déjà par plusieurs pays pour dégorger les universités et ainsi prévenir la propagation du coronavirus, le ministre a déclaré à ce sujet « Lorsque nous avons constaté qu’un problème de réseau et de débit d’internet freinait l’enseignement à distance, nous nous sommes rapprochés du ministère de la Poste et des Télécommunications pour trouver des solutions adéquates. » Insistant sur le fait que le département de l’enseignement supérieur a était « pris au dépourvu de cette crise sanitaire sans précédent ».

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a affirmé qu’un groupe de travail réunissant le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ainsi que le ministère de la Poste et des Télécommunications a été mis sur pied pour étudier la question. « Il a été décidé de renouveler les équipements et nous essayons de faire le maximum pour accélérer les choses » déclare M. Abdelbaki Benziane.

Une bonne nouvelle pour l'enseignement supérieur.

Le but de ce groupe de travail est d’étudier les possibilités et de faire un plan d’action pour améliorer le débit internet au niveau national d’une part et aussi de renouveler les équipements des établissement universitaire pour permettre l’enseignement à distance de façon optimal que se soit pour les professeurs ou pour les étudiants, le ministre a indiqué que son département fait le nécessaire pour accélérer les travaux de « chantier » gigantesque qui se caractérise par une amélioration des infrastructure de télécommunication et d’équipements adéquat à l’enseignement à distance, il a indiqué aussi «Nous avons lancé, par la même l’occasion, un cahier des charges pour acquérir de nouveaux équipements. Nous essayons de faire le maximum pour accélérer les choses. Il ne faut pas oublier que c’est une nouvelle expérience pour nous. »

En ce qui concerne la problématique des BUGS et autres soucis au niveau des professeurs et étudiants, le ministre affirme que ces problèmes sont entrain d’être traités à l’heure actuelle et aussi que les professeurs sont entrain de suivre des formations de cycle court a cet effet pour optimiser leurs méthodes d’enseignement.

Protocole sanitaire renforcé.

Concernant la situation sanitaire actuelle, il a été rapporté que « toutes les conditions de réussite du protocole sanitaire ont été respectées aussi bien dans la sphère de l’enseignement que celui des œuvres universitaires, comme le transport l’hébergement et la restauration », Il a entre autres rappelé la mise en place d’un protocole qui consiste à ne pas prendre plus de 25 étudiants par bus, de limiter la présence en masse des étudiants grâce à l’enseignement par groupe en présentiel. A cet effet, il a appelé les représentants des étudiants, des enseignants et des travailleurs d’alerter les autorités concernées lorsqu’il y a un problème concernant le non-respect du protocole sanitaire.

Laisser un commentaire