Immunité humorale ou immunité cellulaire.

Immunité humorale ou immunité cellulaire.

L’immunité acquise, contrairement à l’immunité innée, est spécifique de l’agent pathogène qui l’a induite dans le passé. L’organisme répond rapidement à chaque fois qu’il rencontre à nouveau cet agent. La deuxième réponse immunitaire à l’agent est généralement supérieure à la première.

L’immunité adaptive se caractérise  par une mémoire immunitaire et une spécificité.

L’immunité acquise utilise deux types d’immunités :

  • l’immunité à médiation cellulaire, ou immunité cellulaire, qui utilise les lymphocytes T.
  • l’immunité à médiation humorale, ou immunité humorale, qui utilise les anticorps, produits par les lymphocytes B.
 

L'immunité cellulaire.

L’immunité cellulaire, ou immunité à médiation cellulaire, est l’immunité adaptative dans laquelle les lymphocytes T « cytotoxiques » jouent un rôle central.

L’immunité cellulaire est principalement assurée par les lymphocytes T. Elle est dirigée contre les agents infectieux intracellulaires tels que les virus.

Les cellules mémoire sont réactivées lors de nouveaux contacts avec un antigène spécifique à la suite de l’exposition à un vaccin ou à la maladie. Les cellules mémoire ont une survie prolongée.

L’immunité cellulaire peut protéger la personne même en l’absence d’anticorps décelables.

L'immunité humorale.

Cette réponse immunitaire se compose de quatre grandes étapes clés; la reconnaissance de l’antigène et une sélection clonale, la prolifération clonale, la différenciation des lymphocytes B en plasmocytes et la formation de complexe immun pour neutraliser l’antigène.

  1. Reconnaissance de l’antigène et sélection clonale : le lymphocyte B étant capable de reconnaître la molécule étrangère sera sélectionné et cette sélection va provoquer l’activation des lymphocytes B.
  2. Prolifération clonale : le lymphocyte B sélectionné va subir des mitoses successives et on aura alors des clones qui auront tous le même anticorps membranaire.
  3. Différenciation des lymphocytes B en plasmocytes : une partie des lymphocytes B va se transformer en plasmocytes (cellules sécrétrices d’anticorps ayant une courte durée de vie) et l’autre partie se transformera en lymphocytes B de mémoire.
  4. Formation de complexe immun : les anticorps synthétisés par les plasmocytes vont être libérés dans les liquides extra-cellulaires et vont se lier aux antigènes qui ont induit leur production. Un complexe immun est l’ensemble anticorps/antigène et celui-ci sera éliminé par phagocytose.

Les principaux anticorps sont :

Les IgG : elles se trouvent dans le sang et les tissus ;

Les IgM : elles sont les premières à être fabriquées ;

Les IgA : elles sont dominantes dans les sécrétions extracellulaires ;

Les IgE : elles jouent un rôle dans les réactions allergiques ;

Les IgD : elles sont en faible quantité dans le sérum.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire