Industrie pharmaceutique : Les raisons de la dégringolade

Industrie pharmaceutique : Les raisons de la dégringolade

Les raisons de la dégringolade

Après une croissance considérable ces dix dernières années, le secteur de la production pharmaceutique en Algérie connaît une nouvelle dégringolade. Selon plusieurs experts, c’est principalement le dysfonctionnement administratif et bureaucratique qui est derrière ce recul.

 

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé que son département ministériel avait hérité de toutes les contraintes bureaucratiques. “Je suis conscient de la situation, et le dossier est ouvert”, a-t-il déclaré au quotidien El Watan. Ainsi, le ministre s’engage à corriger cette situation dans les plus brefs délais. Benbouzid affirme, à ce titre, que son département déploie tous les moyens pour traiter ces problèmes “progressivement et rapidement”.

Outre la pandémie de coronavirus qui frappe de plein fouet les entreprises pharmaceutiques, le changement qu’a connu la direction générale de la pharmacie, le départ de son secrétaire général et l’emprisonnement du directeur de la PCH ont perturbé les affaires administratives du secteur. Avec toutes ces entraves, l’industrie pharmaceutique connaît une véritable régression.

Dans ce contexte de crise, plusieurs responsables d’entreprises pharmaceutiques ont rassuré quant à la production de certains médicaments. “Nous arrivons à couvrir la moitié de nos besoins en médicaments”, avaient-ils déclaré. Cependant, plus de 700 médicaments, qui concernent plusieurs classes thérapeutiques, sont en attente d’enregistrement. Le lancement de cette procédure, qui contribuera à économiser des millions de dollars sur la facture d’importation, traîne. “Si rien n’est fait, nous serons contraints d’importer à prix fort”, soulignent les producteurs.

Le retard enregistré dans la mise en fonction de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques est une autre difficulté sur laquelle bute le secteur de l’industrie pharmaceutique. A noter que des producteurs ont déposé des plaintes auprès de la direction générale de la pharmacie contre les entraves bureaucratiques, mais en vain.

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on tumblr
Archives

Laisser un commentaire