Lymphocyte T : définition et composition.

Lymphocyte T : définition et composition.

Définition lymphocyte T.

Les lymphocytes sont des cellules qui ont un rôle majeur dans le système immunitaire

Les lymphocyte T ( le T fait référence au THYMUS où il prennent leur maturation),Elles sont responsables de l’immunité cellulaire, les cellules (bactéries, cellules cancéreuses) reconnues comme étrangères (c’est-à-dire autres que celles que les cellules T ont appris à tolérer lors de leur maturation) sont détruites par un mécanisme complexe.

Composition de la cellule T.

Au microscope, les lymphocytes apparaissent comme des cellules ovoïdes, nucléées, dont le noyau de grande taille (environ 7 μm, soit le diamètre d’un globule rouge) occupe quasiment tout le corps cellulaire. Sa chromatine est disposée en mottes. 

Les différents type de lymphocytes T.

Il y a plusieurs types de lymphocytes T :

  • les lymphocytes T cytotoxiques détruisent les cellules infectées. Ces cellules fonctionnent comme des cellules tueuses ou cytotoxiques car elles sont à même de détruire des cellules cibles qui expriment des antigènes spécifiques qu’elles reconnaissent, en libérant une substance chimique, la perforine, qui s’insère dans la membrane plasmique et la perfore, ce qui provoque l’explosion de la cellule par un afflux massif d’eau dû aux pressions osmotiques ;
  • les lymphocytes T auxiliaires sont des intermédiaires de la réponse immunitaire qui prolifèrent après contact avec l’antigène présenté par une cellule présentatrice d’antigènes pour activer quantité d’autres types de cellules qui agiront de manière plus directe sur la réponse. Les cellules CD4  aident à la réalisation d’autres fonctions lymphocytaires. Les lymphocytes T4 stimulent la prolifération clonale et la différenciation des lymphocytes T8 en cytotoxiques et des lymphocytes B en plasmocytes. On sait qu’elles sont une cible du VIH (avec les macrophages) ; la chute de leur population est l’un des symptômes du SIDA. La stimulation du système immunitaire par ce lymphocyte est notamment due à la production de l’interleukine 2.
  • Les lymphocytes T régulateurs aident à prévenir l’activation des lymphocytes auto-immunes qui détruisent les cellules de leur propre organisme.

L’immunité cellulaire (la réponse immunitaire vis-à-vis d’organismes pathogènes à l’intérieur des cellules) implique l’activation des cellules T.

CD4 et CD8 font référence aux antigènes caractéristiques à la surface des différents sous-types de lymphocytes T. Ces molécules CD sont des marqueurs diagnostiques utiles pour identifier et quantifier ces cellules par cytométrie au moyen d’anticorps dirigés contre eux.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire