Super condensateur : Un prototype écologique, léger, flexible et performant

Super condensateur : Un prototype écologique, léger, flexible et performant

Des chercheurs de l’université A&M du Texas sont parvenus à créer un nouveau super condensateur à base de plantes. celui-ci s’avère être flexible, écologique, peu couteux et extrêmement efficace.

Pour commencer, un condensateur, c'est quoi ?

Le condensateur est un composant électronique élémentaire, constitué de deux armatures conductrices appelées « électrodes » en influence totale et séparées par un isolant polarisable. Sa propriété principale est de pouvoir stocker des charges électriques opposées sur ses armatures. La valeur absolue de ces charges est proportionnelle à la valeur absolue de la tension qui lui est appliquée.

Le condensateur est utilisé principalement pour :

  • stabiliser une alimentation électrique (il se décharge lors des chutes de tension et se charge lors des pics de tension) ;
  • traiter des signaux périodiques (filtrage…) ;
  • séparer le courant alternatif du courant continu, ce dernier étant bloqué par le condensateur ;
  • stocker de l’énergie, auquel cas on parle de supercondensateur.

Les supercondensateurs.

Les supercondensateurs sont une alternative aux batteries qui utilisent la charge statique plutôt que la réaction chimique pour stocker l’énergie. Cela leur permet d’être chargés et déchargés beaucoup plus rapidement, mais ils conservent la charge moins longtemps. Ils sont actuellement utilisés dans les véhicules électriques ou hybrides pour fournir un pic d’énergie pour l’accélération, ou récupérer l’énergie de freinage, mais pourraient un jour être utilisés comme source d’énergie principale.

 

Une révolution !

supercondensateur
Le processus de fabrication du supercondensateur à base de lignine et dioxyde de manganèse. © Texas A&M University

Leur nouveau supercondensateur est basé sur la lignine, un composant du bois et résidu de l’industrie papetière, combinée au dioxyde de manganèse, un élément très abondant. Ce mélange est déposé sur une plaque d’aluminium pour créer l’une des deux électrodes. La seconde est composée d’aluminium et de charbon actif. Un électrolyte en gel est ensuite placé entre les deux. Le prototype ainsi obtenu a une capacitance 900 fois plus grande que d’autres supercondensateurs, et celle-ci est restée stable même après des milliers de cycles de recharge.

De plus, leur supercondensateur est très léger et flexible, ce qui multiplie les utilisations possibles, notamment dans les véhicules électriques. Les chercheurs souhaitent aller encore plus loin et éliminer entièrement les éléments dangereux pour l’environnement. « Dans un avenir proche, nous aimerions rendre nos supercondensateurs 100 % écologiques, en intégrant uniquement des ingrédients verts et durables ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire