Une nouvelle maladie inquiète les autorités indiennes.

Une nouvelle maladie inquiète les autorités indiennes.

Dans une période de pandémie mondiale, l’inde se retrouve en deuxième position derrière les états unis d’Amérique en terme de nombre  de contaminations au Covid-19, et c’est dans la région d’Andhra Pradesh , la plus touchée par la Covid-19 que plus de 500 personnes se sont présentés au hôpitaux aprés évanouissement, crises dépilépsie, nausées, vertiges…

Un sentiment de "déjà vue" :

Pour éviter que le scénario du coronavirus se répète, les autorités indiennes ont dépêché leurs experts sur la région d’Andhra Pradesh pour examiner les patients et essayer de déterminer qu’elle est cette « maladie » mystérieuse qui provoque des crises d’épilepsie qui durent entre 3 et 5 minutes, des évanouissements soudains, perte de la mémoire et plusieurs autres petits symptômes.

une seule victime parmi les patients, un homme âgé de 45 ans, décédé d’une crise cardiaque après avoir indiqué les mêmes symptômes que les autres, d’après les médecins, son arrêt cardiaque n’était pas dû à cette « maladie ».

Des traces de métaux dans le sang des patients :

l’agence Reuters Geeta Prasadini, directrice de la santé publique dans l’État d’Andhra Pradesh a déclaré « Nous avons prélevé des échantillons de sang des patients pour une enquête sérologique et bactériologique afin d’exclure tout type de méningite », les résultats des analyses ont montré un taux élevé de nickel et de plomb dans le sangs des patients.

L’équipe médicale a analysé l’eau, les aliments les plus souvent consommés, comme le riz et l’huile, des échantillons de sang et d’urine. Elle n’a rien trouvé. Un député, Narasimha Rao, a émis l’hypothèse d’un pesticide qui aurait pu provoquer tous ces symptômes neurologiques.  

Il est à noter que, tous les patients ont été testés NEGATIFS au covid-19.

Share on twitter
Share on facebook
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laisser un commentaire